Thèmes

qui nous tiennent à cœur

Manger sainement

100% BIO, made in Luxembourg



L'enjeu

Ce qui est biologique, écologique et équitable n’a pas seulement un meilleur goût, mais c’est aussi plus sain pour nous et pour notre planète. Une terre vivante, un air frais et une eau propre sont les conditions pour des produits alimentaires de haute qualité, et pour nous une priorité.

L’état des lieux

Avec le nouveau plan de pesticides, une première étape pour un pays sans pesticides a été mise en œuvre. Concernant l’industrie, nous avons créé avec la loi sur les études d’impact un instrument qui, lors de l’implémentation de nouvelles entreprises au Luxembourg, évalue l’impact potentiel sur l’environnement et la qualité de vie. Maintenant, il faut continuer ces efforts.

Le défi

Pour ne pas couper la branche sur laquelle nous sommes assis, nous devons réduire drastiquement la pression sur l’environnement. Nous ne nécessitons pas seulement de l’air propre pour respirer, mais aussi de l’eau et de la terre, afin de pouvoir cultiver des aliments sains. A côté de la nécessité de réduire nos émissions causées par les transports et l’industrie, il est aussi primordial de faire progresser notre agriculture : les monocultures, la fertilisation excessive et l’utilisation de pesticides et d’antibiotiques sont un danger immédiat pour la santé et l’environnement. L’alternative est pourtant évidente : 100% BIO signifie 0% de pesticides, 100% BIO signifie aussi un revenu équitable et sûr pour l’agriculture, qui est un pilier important de notre société.

Nos propositions
  • Nous allons, à long terme, assurer la transition de notre agriculture vers 100% BIO, mieux soutenir les agriculteurs dans ce processus et leur donner ainsi des nouvelles perspectives. Nous allons promouvoir davantage des initiatives telles que les jardins communautaires, l’« Urban Gardening » et l’agriculture BIO et coopérative, ainsi que faciliter les démarches administratives pour les start-ups issues du domaine du BIO et de l’environnement.
  • Nous allons créer un ministère de la protection du consommateur qui implémentera des contrôles alimentaires plus efficients. Nous lutterons aussi pour un étiquetage alimentaire plus clair et transparent.
  • Par le développement des transports en commun dans une économie plus durable, nous allons réduire davantage les émissions nuisibles à l’environnement.

Tous nos thèmes

Devenez membre

Inscrivez-vous

Soutenez-nous

Faites un don