Les formations sous forme de „blended learning“

Question parlementaire

11. Oktober 2019

Question parlementaire de notre Députée Djuna Bernard à Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse concernant les formations sous forme de « blended learning ».

En 2006, le Service de la formation des adultes du Ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle a lancé la première formation sous forme de « blended learning », le « eBac ». Il s’agit d’une formation où une partie des cours sont dispensés en régime présentiel et une autre partie à distance, en e-learning. L’offre de cours proposée sous cette forme a été élargie depuis lors.

Les formations sous forme de « blended learning » s’adressent surtout aux adultes qui ont arrêté leurs études avant d’être diplômés et qui désirent les reprendre. La formule du « blended learning » permet ainsi d’offrir à ces adultes l’opportunité de concilier emploi, vie de famille et études.

Dans ce contexte, je voudrais avoir les renseignements suivants de la part de Monsieur le Ministre :

  1. Quels sont les parcours offerts sous forme de « blended learning »  et quels sont les lieux d’apprentissage respectifs ?
  2. Quelle est l’évolution du nombre d’inscrits et du taux de réussite des parcours offerts sous forme de « blended learning » depuis 2006 ?
  3. A l’instar des réformes récentes au niveau de l’offre scolaire au Luxembourg, est-il envisagé d’élargir respectivement de diversifier l’offre des cours dispensés sous forme de « blended learning » ?
  4. Quels supports matériels sont nécessaires pour participer aux cours dispensés sous forme de « blended learning »? Dans ce contexte, la mesure des manuels scolaires gratuits s’applique-t-elle aussi à ce type d’élèves? Dans la négative, quelles en sont les raisons ?
  5. Le dispositif « blended learning » est-t-il régulièrement adapté pour rester en phase avec le développement de la technologique numérique dans le domaine du e-learning ?
  6. Existe-t-il des échanges entre les responsables du « blended learning » et les initiatives numériques au niveau du système scolaire régulier ? Dans l’affirmative, lesquels ?

 

 

 

 

 

 

Question parlementaire

All d'Aktualitéit

Gitt Member

Schreift Iech an

Ënnerstëtzt eis

Maacht en don