L’évolution de la mortalité infantile

Réponse QP

3. Dezember 2019

Réponse à la question parlementaire de nos députés Josée Lorsché et Marc Hansen à Monsieur le Ministre de la Santé au sujet de l’évolution de la mortalité infantile.

Une analyse d’Eurostat relative à la mortalité infantile, (décès d’enfants âgés de moins d’un an) en Union européenne a révélé que celle-ci est en baisse sur la période examinée (2007-2017), passant de 4,4 à 3,8 décès pour 1.000 naissances vivantes.

Le Luxembourg est l’un des très rares pays dans lesquels la tendance s’est inversée, avec un taux de mortalité de 3,2 décès pour 1.000 naissances vivantes en 2017 contre 1,8 en 2007. On constate également que le taux le plus élevé était atteint en 2011 avec 4,3 décès pour 1.000 naissances vivantes.

Les données du STATEC semblent indiquer que l’augmentation de la mortalité infantile est imputable principalement à une hausse de la mortalité chez les nouveau-nés.

Dans ce contexte, nous voudrions poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de la Santé:

1. Quels sont les facteurs qui expliquent l’augmentation de la mortalité infantile sur les 10 dernières années, en particulier chez les nouveau-nés ?

2. Les données disponibles permettent-elles une analyse relative aux causes de décès, à l’âge des parents et de la situation familiale ? Le cas échéant cette analyse permet-elle d’identifier des populations à risque ?

3. Quelles mesures sont envisagées pour lutter contre cette tendance de l’augmentation de la mortalité infantile ?

Question parlementaire

Réponse

 

All d'Aktualitéit

Gitt Member

Schreift Iech an

Ënnerstëtzt eis

Maacht en don